Musique: qui est SZA, l’artiste américaine qui a fait de l’ombre à Taylor Swift aux Grammy Awards?

SZA, également connue sous le nom de Solána Imani Rowe, se positionne comme une force majeure de la scène musicale.

© themorningnews.fr - Musique: qui est SZA, l’artiste américaine qui a fait de l’ombre à Taylor Swift aux Grammy Awards?

Consulter Masquer le sommaire

Son deuxième album, SOS, lui a valu une domination remarquable parmi les nominées aux Grammy Awards cette année.

Une diversité musicale présente dès son enfance et un passage dans des clubs de strip-tease

Sorti fin 2022, son album SOS a connu un succès phénoménal, maintenant une position de leadership au classement Billboard pendant sept semaines consécutives. Un exploit exceptionnel qui n’avait pas été réalisé par une artiste féminine en R&B et hip-hop depuis Whitney Houston en 1987.

L’année 2023 a été cruciale pour SZA, la propulsant au statut d’une « des artistes les plus en vogue de notre époque, un phare pour les vulnérables, les obstinés, les assiégés et les brisés », selon le New York Times.

À lire Horoscope 2024 : ces trois signes du Zodiaque profitent d’une chance inespérée en ce fin de mois de mars !

Les racines musicales diverses de SZA remontent à son enfance à Maplewood, dans la banlieue de New York, où son père, amateur de musique expérimentale et de jazz, sa mère, adepte des chants d’église et du R&B, et sa sœur, passionnée par le hip-hop, ont façonné sa palette musicale.

Cette diversité transparaît dans sa propre musique, incorporant des éléments de rock influencés par des groupes tels que Good Charlotte, Fall Out Boy, Blink-182 et Limp Bizkit, découverts pendant ses années d’école.

Après des débuts atypiques, incluant une brève tentative d’études en biologie marine à l’université du Delaware, SZA a connu une phase rebelle en travaillant dans des clubs de strip-tease. Cette période tumultueuse a marqué le début de sa carrière musicale, motivée par le désir de prouver quelque chose à son petit ami de l’époque.

Son parcours l’a conduite à l’Institut de la mode de New York, où elle a continué à s’enregistrer tout en explorant sa créativité musicale. En 2011, une visite fortuite au label indépendant Top Dawg Entertainment avec une amie a changé le cours de sa vie. Terrence Punch Henderson, qui deviendra son agent, a été impressionné par l’une de ses chansons et l’a signée deux ans plus tard, en 2013.

À lire « Mariés au premier regard » : Les tests de compatibilité sont-ils fiables ?

Mes capacités vont bien au-delà du R&B

Au-delà de son succès en tant qu’artiste solo, SZA a prêté sa plume à des icônes de l’industrie musicale telles que Beyoncé, Rihanna et Nicki Minaj. Ses premiers EPs, See.SZA.Run (2012), S (2013) et Z (2014), ont préparé le terrain pour son premier album, Ctrl, en 2017, salué pour son authenticité dans le monde du R&B.

En décembre 2022, SZA a inauguré un nouveau chapitre avec la sortie de son deuxième album, SOS, symbolisé par une pochette la montrant seule sur un plongeoir au-dessus de la mer, en hommage à la célèbre photo de la princesse Diana avant sa disparition.

Elle revendique son style sans limites strictes, déclarant : « Les gens m’associent à cette conversation sur le R&B, certes. Mais, je peux faire tellement plus. Je peux faire n’importe quoi. (…) C’est ce qui fait une pop star. Lorsqu’on peut exceller dans divers domaines et que cela porte ses fruits.« 

Une grande transparence concernant sa santé mentale

La franchise de SZA sur sa santé mentale, son anxiété et sa relation avec la célébrité est un élément clé de son attrait. Ces réflexions se manifestent dans ses chansons, où elle explore des thèmes de rupture, d’oubli et même de fantasmes meurtriers. Ayant vendu des disques, rencontré des légendes comme Stevie Wonder et Beyoncé, et réalisé des concerts à guichets fermés, elle se demande : « Que pourrais-je vouloir de plus ?« 

À lire TF1+ innove avec une campagne publicitaire méta pour booster sa plateforme de streaming

Alors que les Grammy Awards approchent, SZA a affronté des concurrents de taille tels que Taylor Swift et Janelle Monáe dans la catégorie de l’album de l’année. Cependant, selon Chris Anokute, membre de l’académie des Grammy interrogé par Billboard, « personne ne lui arrive à la cheville ». 

themorningnews.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :