Les débuts houleux de Cyril Lignac : Un parcours semé d’embûches dévoilé dans « Sept à huit » sur TF1

Le parcours tumultueux de Cyril Lignac révélé dans "Sept à huit" sur TF1 : Les débuts difficiles d'un chef étoilé

© themorningnews.fr - Les débuts houleux de Cyril Lignac : Un parcours semé d’embûches dévoilé dans « Sept à huit » sur TF1

Consulter Masquer le sommaire

Ce dimanche 21 janvier 2024, Cyril Lignac a ouvert son cœur lors d’une interview sans filtre dans l’émission « Sept à Huit » sur TF1. Le célèbre chef cuisinier a retracé les obstacles qu’il a dû surmonter pour atteindre le sommet de la gastronomie française, révélant des débuts difficiles dans la profession, marqués par le manque de reconnaissance de ses pairs.

Un début solitaire dans la ville lumière

Alors que la France le connaît aujourd’hui comme l’un des chefs les plus appréciés, Cyril Lignac a révélé un passé empreint de solitude à son arrivée à Paris au début des années 2000, à seulement 21 ans. « Moi j’étais jamais allé à Paris, je connais personne, j’ai pas de copain. Je suis seul, je rentre dans une brigade en cuisine où je connais personne et le soir je me retrouve un peu livré à moi-même« , confie-t-il.

Face à Audrey Crespo-Mara, le chef confesse ses premiers échecs en cuisine, admettant humblement ne pas savoir réaliser certaines préparations. Cependant, au lieu de se décourager, Cyril Lignac a puisé dans sa détermination pour s’améliorer.

À lire Horoscope 2024 : ces trois signes du Zodiaque profitent d’une chance inespérée en ce fin de mois de mars !

La cassure des codes et les critiques acerbes

La véritable épreuve survient lorsque le chef cuisinier Cyril Lignac accepte de diriger le restaurant des célèbres David et Cathy Guetta sous le regard des caméras de M6 en 2005. Une opportunité qui lui a valu non seulement la reconnaissance du grand public, mais aussi les critiques acerbes de ses confrères. « À cette époque, ce n’est pas cette manière-là de faire, c’était les étoiles au Michelin. On devait être reconnu par ses pairs avant d’être connu« , explique-t-il.

Un épisode douloureux reste gravé dans la mémoire de Cyril Lignac, celui où un grand chef a refusé de lui serrer la main lors d’un événement prestigieux. « Je savais déjà que tout le monde attendait ma chute, j’avais toute la profession à dos, tous les journalistes à dos« , révèle-t-il. Les mots cinglants de Joël Robuchon, qui l’avait qualifié de « chef Kleenex », ont ajouté à sa peine.

La revanche d’un cancre

Malgré les critiques et les détracteurs, Cyril Lignac a persisté. Il revient sur les paroles de sa mère, tout aussi dures envers sa vocation culinaire. « Plus ma mère me disait arrête de rêver, plus je croyais en mes rêves« , confie le chef. Son acharnement finit par porter ses fruits, obtenant sa première étoile Michelin en 2012.

Le documentaire « Cyril Lignac, Qu’est-ce qu’on va faire de toi ? », prévu pour le 2 février 2024 dans les cinémas français, promet une plongée plus profonde dans le parcours de ce chef iconique, offrant une leçon inspirante à tous ceux qui rêvent de surmonter les obstacles.

À lire « Mariés au premier regard » : Les tests de compatibilité sont-ils fiables ?

Alors que Cyril Lignac se positionne aujourd’hui en tant que chef accompli, son parcours soulève des interrogations sur les normes strictes de l’industrie gastronomique. En célébrant le succès actuel de Cyril Lignac, ne serait-il pas opportun de remettre en question les critères qui ont autrefois cherché à entraver sa progression?

themorningnews.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :