Le prince Harry insiste pour que Meghan Markle rejoigne le Royaume-Uni : une pression grandissante sur la duchesse?

Les Invictus Games, dont le prince Harry est l'un des fondateurs, célèbrent leur 10e anniversaire dans une région emblématique d'Angleterre. Meghan pourrait se retrouver sous la pression de son mari pour y assister.

© themorningnews.fr - Le prince Harry insiste pour que Meghan Markle rejoigne le Royaume-Uni : une pression grandissante sur la duchesse?

Consulter Masquer le sommaire

Depuis leur départ du Royaume-Uni pour s’installer aux États-Unis, le prince Harry et Meghan Markle ont été au centre de nombreuses spéculations et controverses. Mais cette fois-ci, c’est le retour potentiel de Meghan au Royaume-Uni qui alimente les discussions. Le prince Harry, déterminé à marquer les 10 ans des Invictus Games, envisage un événement spécial au Royaume-Uni et souhaite que Meghan l’accompagne.

Prince Harry : son attachement à Invictus Games

Le prince Harry, fondateur des Invictus Games, n’a jamais caché son attachement profond à cet événement. Alors que l’édition de cette année se déroulera à Vancouver, au Canada, une décision importante se profile : organiser un événement lié à cette célébration au Royaume-Uni. 

Pour Harry, cette occasion représente bien plus qu’une simple manifestation sportive. C’est un symbole de résilience, de soutien aux vétérans blessés, une cause qui lui tient particulièrement à cœur. 

À lire Horoscope 2024 : ces trois signes du Zodiaque profitent d’une chance inespérée en ce fin de mois de mars !

« Les Invictus Games – c’est l’un des rares domaines de la vie de Harry où il se sent en terrain solide », confie Quinn en exclusivité. « Il ne fait aucun doute qu’aider les soldats handicapés est une bonne chose, et c’est quelque chose que Harry a essayé de faire sans que cela ne devienne une affaire personnelle. “

Le prince Harry déterminée à convaincre son épouse

La célébration du dixième anniversaire des Invictus Games représente une excellente opportunité pour la marque Sussex. Toutefois, son impact sera encore plus significatif si Meghan y participe également, comme le souligne Quinn. C’est pourquoi ce dernier estime que le duc du Sussex exercera probablement une pression sur Meghan Markle pour qu’elle se joigne à lui.

Certes, il peut sembler que ce ne soit pas le meilleur moment pour exercer des pressions, surtout compte tenu des problèmes supposés entre eux. Cependant, malgré les tensions et les désaccords potentiels que cela pourrait entraîner, le prince semble fermement décidé à ce que sa femme partage cet événement avec lui. 

Meghan Markle : Le poids des choix

Si le prince Harry semble convaincu de l’importance de la présence de Meghan à ses côtés lors de cet événement, pour elle, la décision est bien plus complexe. D’un côté, il y a l’attachement à son mari et le désir de le soutenir dans ses projets et ses passions. 

À lire « Mariés au premier regard » : Les tests de compatibilité sont-ils fiables ?

De l’autre, il y a la réalité de son propre vécu, marqué par des expériences difficiles et des traumatismes qui ne s’effacent pas facilement. En effet, pour Meghan, le retour au Royaume-Uni n’est pas sans enjeux, notamment après les épisodes difficiles qu’elle a vécus au sein de la famille royale. 

Les critiques et les commentaires racistes auxquels elle a été confrontée ont laissé des cicatrices profondes, et chaque retour dans son ancien pays ravive ces souvenirs douloureux. La pression exercée par Harry pour la convaincre de revenir au Royaume-Uni peut être perçue comme un défi de taille pour leur relation.

De la lumière sur la situation du couple

Si la situation semble préoccupante, les révélations d’Omid Scobie, auteur du livre EndGame, pourraient apporter un certain soulagement. Lors d’une intervention sur le podcast Something To Talk About, Scobie a répondu aux rumeurs concernant des problèmes entre Meghan et Harry. 

Le journaliste a affirmé que des sources proches du duc et de la duchesse de Sussex lui avaient indiqué qu’ils « continuaient à être heureux et dans une bonne situation » depuis leur mariage. De plus, selon les propos rapportés par Tom Quinn, Meghan Markle semble consciente qu’elle pourrait ne pas pouvoir éviter cette obligation, notamment avec la maladie de son beau-père, l’approche des Jeux et surtout, l’attachement de son époux à cet événement.

À lire TF1+ innove avec une campagne publicitaire méta pour booster sa plateforme de streaming

La question demeure : Meghan Markle foulera-t-elle de nouveau le sol britannique pour les Invictus Games ?  Enfin, Quinn se laisse convaincre que Harry n’acceptera pas de refus, tout comme Meghan, qui commence à comprendre qu’il ne faut jamais dire jamais.

themorningnews.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :