Comment éviter les arnaques au bois de chauffage

Lorsque le froid pointe son nez, deux soucis s'invitent souvent : les risques d'intoxications au monoxyde de carbone et les arnaques liées au bois de chauffage.

© themorningnews.fr - Comment éviter les arnaques au bois de chauffage

Consulter Masquer le sommaire

Contrairement aux détecteurs pour le monoxyde, il n’y a pas de solution toute prête contre les arnaques au bois. Malgré les avertissements répétés, ces escroqueries persistent. Sandoz, un « hacker militant » avec une chaîne YouTube suivie par 600 000 abonnés, s’est dernièrement attaqué à ces arnaques. Ses découvertes soulignent l’ampleur du problème. Comment ne pas se faire prendre au piège ? Voici des conseils détaillés pour vous protéger.

Reconnaître les faux sites et vérifier la légitimité

Les arnaqueurs sont rusés, ils créent des sites qui ressemblent à s’y méprendre à des sites légitimes. Sandoz recommande de porter une attention particulière à la date de création du site. Les faux sites ont souvent la jeunesse de leur côté. Pour creuser davantage, des outils comme Whois ou ScamDoc sont utiles pour examiner les détails du domaine. ScamAdviser, quant à lui, permet de voir si le propriétaire du site cache son identité. Si le site semble tout juste sorti du four, soyez sur vos gardes !

Même si un site semble professionnel, avec toutes les mentions légales nécessaires, cela ne garantit pas sa légitimité. Sandoz recommande des recherches approfondies sur l’entreprise prétendument derrière le site. Utiliser « Pagesjaunes.fr » avec l’adresse postale du site suspect peut donner des réponses. Si l’adresse ne mène à rien, cela peut être un signe de danger.

À lire Horoscope 2024 : ces trois signes du Zodiaque profitent d’une chance inespérée en ce fin de mois de mars !

Attention aux offres trop belles

Les arnaqueurs utilisent souvent des appâts alléchants pour attirer les victimes. Sandoz insiste sur le fait de se méfier si les prix semblent trop bas. Les faux sites cassent les prix à la limite du ridicule pour attirer les victimes. Un exemple concret : sur « Nord-bois.net », le stère de bûches de hêtre ou de charme était proposé à seulement 63 euros. Contacté par 20 Minutes, l’ONF précise que le prix actuel du marché est plutôt de 90 euros le stère dans les Hauts-de-France, et même 120 euros en Belgique. Un prix très bas avec livraison gratuite doit sonner l’alarme !

Utiliser les avis et éviter les publicités douteuses

Avec l’avancée de l’intelligence artificielle, les faux sites peuvent désormais paraître très professionnels. Avant de passer commande, Sandoz recommande de fouiller sur les moteurs de recherche pour trouver des avis, des retours d’expérience d’autres utilisateurs. Assurez-vous également que le site n’est pas répertorié comme une arnaque sur des plateformes spécialisées. Et surtout, ne cliquez pas aveuglément sur les publicités Google. Sandoz affirme que les escrocs s’offrent souvent les services d’agences spécialisées pour lancer des campagnes publicitaires et de référencement.

Il vaut mieux être trop prudent que de tomber dans le piège des arnaques au bois de chauffage. Les astuces de Sandoz, le « hacker militant », dévoilent l’importance de la vigilance. Vérifiez la légitimité des sites, méfiez-vous des offres trop belles pour être vraies et ne vous fiez pas aveuglément aux publicités. Protégez-vous contre ces escroqueries pour profiter d’un hiver chaud et sans soucis. La saison froide doit être synonyme de confort, pas de déconvenues. Soyez astucieux et gardez un œil attentif pour une période hivernale paisible.

themorningnews.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :