Chèque énergie 2024: pourquoi vous ne toucherez pas votre aide en Février comme prévu?

Le chèque énergie est un dispositif gouvernemental qui vise à aider les foyers modestes à payer leurs factures d'énergie et à effectuer des travaux de rénovation énergétique.

© themorningnews.fr - Chèque énergie 2024: pourquoi vous ne toucherez pas votre aide en Février comme prévu?

Consulter Masquer le sommaire

Aujourd’hui, ce dispositif est au cœur de vives préoccupations. En effet, selon des estimations récentes, environ un million de foyers éligibles pourraient ne pas bénéficier du chèque énergie en 2024.

Cette situation alarmante suscite des débats quant à la capacité du gouvernement à corriger le tir et à assurer une distribution équitable de cette aide cruciale.

Montants et date de versement du chèque énergie en 2024

Le chèque énergie a été instauré en 2018 par l’État pour soutenir les familles avec des revenus moyens. Selon les données officielles, environ 5,6 millions de foyers bénéficient du chèque énergie chaque année. En 2024, le montant moyen du chèque sera de 150 euros. Le montant le plus élevé possible sera de 277 euros.

À lire Horoscope 2024 : ces trois signes du Zodiaque profitent d’une chance inespérée en ce fin de mois de mars !

De plus, son versement, programmé pour avril 2024, est particulièrement attendu. Cela est dû à l’augmentation récente des tarifs de l’électricité et du gaz, ainsi qu’à la nécessité de rénover les logements pour économiser l’énergie.

Risque d’exclusion d’un million de foyers : les appréhensions des associations

Les associations de défense des consommateurs craignent que près d’un million de foyers ne puissent pas bénéficier du chèque énergie cette année. La CLCV, dans un article publié le 5 février, critique un décret suggérant que seuls ceux ayant reçu l’aide en 2023 bénéficieront d’un montant similaire en 2024, selon leur revenu fiscal de 2021.

Pourtant, selon la Direction générale de l’Énergie et du Climat, environ un million de foyers deviennent éligibles au chèque énergie chaque année car leurs revenus diminuent d’une année à l’autre. Cette situation accroît les inquiétudes quant à l’exclusion de ces foyers en 2024, accentuant ainsi la nécessité d’une action gouvernementale.

Ainsi, ces foyers risquent d’être laissés pour compte en 2024.

À lire « Mariés au premier regard » : Les tests de compatibilité sont-ils fiables ?

Le Ministre de l’Économie assure qu’aucun foyer éligible ne sera lésé

Face à ces préoccupations, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a précisé qu’aucun foyer éligible ne sera lésé. Bien plus, Il a évoqué la mise en place d’un système de réclamations pour corriger d’éventuels problèmes dans la distribution de cette aide.

Selon lui, le chèque énergie est octroyé en fonction du revenu fiscal et du logement, ce dernier étant identifié grâce au paiement de la taxe d’habitation. Cependant, avec sa suppression, l’identification du logement pose désormais problème. Le ministre s’est engagé à trouver une solution à ce problème.

Par ailleurs, le ministère des Finances a précisé que tous ceux qui ont bénéficié du chèque énergie en 2023 en bénéficieront également en 2024, sans avoir à le rembourser.

En somme, le chèque énergie 2024 suscite des inquiétudes quant à l’exclusion potentielle d’un million de foyers éligibles, en raison de problèmes de distribution et de la suppression de la taxe d’habitation. Le gouvernement se veut rassurant et garantit qu’aucun foyer ne sera lésé.

À lire TF1+ innove avec une campagne publicitaire méta pour booster sa plateforme de streaming

Cependant, il reste à voir comment seront résolus ces défis pour assurer une distribution équitable de cette aide vitale. 

themorningnews.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :