Cette nouvelle arnaque sur Vinted fait des ravages chez les acheteurs et les vendeurs. Comment ne pas se faire avoir?

Les clients de la plateforme de vente en ligne Vinted viennent de constater une nouvelle forme d’escroquerie et cette dernière fait assez de bruit ces derniers jours.

© themorningnews.fr - Cette nouvelle arnaque sur Vinted fait des ravages chez les acheteurs et les vendeurs. Comment ne pas se faire avoir?

Consulter Masquer le sommaire

L’arnaque du colis vide sur la plateforme de seconde main Vinted implique qu’un acheteur reçoit un paquet vide ou avec un objet sans valeur, malgré avoir payé pour un article spécifique.

L’arnaqueur, qui est le vendeur, profite ainsi de la confiance de l’acheteur et de l’absence de vérification du contenu du colis avant l’envoi.

Des vendeurs touchés par cette arnaque

Il faut désormais être très prudent lorsque vous souhaitez acheter un produit sur le site de vente en ligne Vinted. En effet, les arnaques sont de plus en plus présentes sur la plateforme. Alors que les principales cibles étaient les acheteurs, les vendeurs semblent désormais être sur le viseur de ces malfaiteurs.

À lire Horoscope 2024 : ces trois signes du Zodiaque profitent d’une chance inespérée en ce fin de mois de mars !

C’est pourquoi de nombreux utilisateurs victimes dénoncent ce phénomène sur plusieurs réseaux sociaux à l’instar de TikTok. Cette nouvelle forme de vol est connue sous le nom de « l’arnaque du colis vide ».

Force est de constater que lorsque les vendeurs expédient leurs colis, certains acheteurs signalent avoir reçu un paquet vide. Malheureusement, lorsque vous demandez un remboursement, le vendeur démontre qu’il a bel et bien envoyé le produit. C’est donc le client qui paye le prix de cette fourberie.

Il faut noter que c’est une situation que plusieurs personnes ont vécue. C’est pourquoi il est très important de prendre ce phénomène au sérieux et de se préparer en conséquence.

Beaucoup plus de vigilance

Il est important de signaler que cette arnaque va parfois plus loin. En effet, une fois que vous avez reçu votre colis, vous constatez qu’il s’agit simplement d’une contrefaçon. Ce qui vous poussera à ouvrir un litige pour obtenir un remboursement tout en conservant l’article.

À lire « Mariés au premier regard » : Les tests de compatibilité sont-ils fiables ?

De manière générale, Vinted exige une preuve avec photo à l’appui et c’est ce que les escrocs font désormais. Ceux-ci envoient une image du colis vide à la plateforme ou alors déposent l’emballage d’un article différent de celui qui a été envoyé.

C’est une arnaque devenue très courante au point où les victimes ont choisi d’alerter les autres utilisateurs sur les réseaux sociaux. Pour éviter ce type de situation, les commerciaux vous recommandent aux consommateurs de prendre des photo de chaque étape de l’envoi. Ceci vise surtout à protéger vos arrières.

En d’autres termes, vous devez filmer à partir du moment où l’article est placé dans l’emballage, jusqu’à son dépôt dans un point de relais. Ce n’est que de cette manière que la plateforme de vente en ligne peut vous aider à être remboursé ou à retrouver le vrai article acheté.

Comment éviter et repérer les arnaques sur Vinted ?

Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à éviter cette arnaque sur Vinted. Premièrement, vous devez éviter de faire confiance au prix trop bas. C’est justement par ce moyen que les escrocs réussissent à vous prendre dans leurs filets. Ensuite, il est très important de vérifier le profil du vendeur qui propose l’article.

À lire TF1+ innove avec une campagne publicitaire méta pour booster sa plateforme de streaming

Si vous constatez un nom étrange et difficile à retracer sur internet, passez votre route. Enfin, n’hésitez pas à comparer la photo du produit que vous souhaitez acquérir.

Pour ce faire, exigez la photo de son étiquette et comparez-la à l’image officielle de l’article en question. N’oubliez surtout pas qu’acheter la seconde main ne signifie pas payer pour une contrefaçon.

themorningnews.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :